Originaire de la Nouvelle-Écosse, Jennifer Drouin est membre du Parti Québécois depuis 1998. En 2001, ses convictions indépendantistes la poussent à s’installer au Québec. Trois-Rivières est alors sa première ville d’accueil.

Avant son arrivée, Jen militait déjà au sein de l’Association des internautes souverainistes (AIS) (1997-1999) et pour la Marche pour la souveraineté (1998).

Fondatrice du groupe d’action politique « Anglophones pour un Québec indépendant (AQI) », Jen désire rassembler tous les Québécois, peu importe leur langue maternelle ou leur origine ethnique, autour du projet d’indépendance. À titre de présidente d’AQI, elle siège aux conseils d’administration des OUI Québec et du Réseau Cap sur l’indépendance.

Au PQ, elle milite dans le cadre du Comité étudiant de l’UQTR (2001-2002), dans Westmount-Saint-Louis (2003-2004), à l’exécutif de Montréal-Centre-Jeunes (2003-2005), et depuis 2004 dans la circonscription de Mercier où elle occupe le poste de Vice-Présidente jusqu’à son élection au conseil exécutif national.

En 2003-2004, elle fait partie des dix membres du Chantier Pays de la Saison des idées. Cette mission lui permet de sillonner le Québec à l’écoute des militants sur le terrain avant de contribuer à la rédaction du rapport présenté au Conseil national.

En 2004, elle crée le Comité souverainiste de McGill. Elle y organise des conférences de Bernard Landry et Gilles Duceppe.

En 2005, elle est élue conseillère au Conseil exécutif national du Comité national des jeunes. Elle appuie toujours le dynamisme du CNJ.

Dans le but d’encourager les candidats de la diversité à l’intérieur du parti, elle rédige des discours pour Sahar Hawili, candidate dans Nelligan (2004), et Badiona Bazin, candidat dans Anjou (2007). Depuis mai 2017, elle fait partie du Comité provisoire sur la diversité.

Lors du Congrès du PQ le 10 août 2017, elle est élue conseillère au conseil exécutif national avec l’appui de 92,7% des déléguées ayant exercé leur droit de vote, le plus haut score de toutes les candidates en élection.

Titulaire d’un doctorat de l’Université McGill, Jen devient professeure d’université et auteure d’un livre sur le théâtre québécois. Elle terminera un double bac en droit à McGill en avril 2018.

Profil académique

  • BCL/LLB en droit civil et en common law, Université McGill (2018)
  • PhD en lettres anglaises, Université McGill (2005)
  • Scolarité de doctorat en études québécoises, Université du Québec à Trois-Rivières (2001)
  • MA en lettres anglaises, Université Acadia (2000)
  • BA en lettres françaises et en lettres anglaises, Université Sainte-Anne (1999)

Expérience professionnelle

  • Chercheuse invitée, Institut Genre, sexualité et féminisme (IGSF), Université McGill (2017-2018)
  • Auxiliaire juridique auprès d’une juge, Chambre criminelle, Cour du Québec, Montréal (2017-2018)
  • Stagiaire, Éducaloi, Montréal (2017)
  • Professeure agrégée avec permanence, Département d’études anglaises, Université d’Alabama (2015-2017)
  • Professeure invitée, Département de littératures et de langues du monde, Université de Montréal (2015-2016)
  • Chargée de cours, Worcester College, Université Oxford via l’Université d’Alabama (2015)
  • Professeure invitée, Groupe de recherche identités et cultures (GRIC), Université du Havre, France (2013)
  • Professeure adjointe, Département d’études anglaises, Université d’Alabama (2009-2015)
  • Professeure adjointe, Département d’études anglaises et Programme d’études des femmes, Allegheny College (2008-2009)
  • Chercheuse postdoctorale, projet du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH), Université McGill (2005-2008)
  • Chargée de cours, assistante d’enseignement et assistante de recherche, Département d’études anglaises, Université McGill (2002-2005)
  • Monitrice de langue, Commission scolaire du Chemin-du-Roy, Trois-Rivières (2001-2002)
  • Chargée de cours, Département d’études anglaises, Université Acadia (2000-2001)
  • Chargée de cours, Département d’études anglaises, Université Sainte-Anne (2000-2001)
  • Stagiaire en communication, Musée des arts et traditions populaires du Québec, Trois-Rivières (1998)

Engagement communautaire et politique

  • Conseillère au conseil exécutif national du Parti Québécois (depuis 2017)
  • Membre du conseil d’administration du Réseau Cap sur l’indépendance (RCI) (depuis 2017)
  • Membre du conseil d’administration des OUI Québec (depuis 2017)
  • Fondatrice et présidente des Anglophones pour un Québec indépendant (AQI) (depuis 2015)
  • Présidente, vice-présidente et webmestre de l’association des professeurs et employés LGBT de l’Université d’Alabama (2012-2015)
  • Conseillère à l’exécutif national du Comité national des jeunes du Parti Québécois (2005)
  • Fondatrice et présidente du Comité souverainiste de l’Université McGill (2004-2008)
  • Membre du conseil exécutif du Parti Québécois de Mercier (2004-2008 et 2015-2017)
  • Conseillère à l’exécutif régional jeune du Parti Québécois de Montréal-Centre (2003-2005)
  • Membre du Chantier Pays lors de la Saison des idées du Parti Québécois (2003-2004)
  • Membre du conseil exécutif du Parti Québécois de Westmount-St-Louis (2003-2004)
  • Membre du Equity Subcommittee on Queer People de l’Université McGill et webmestre (2002-2008)
  • Fondatrice du Queer Grad Caucus de l’Université McGill et d’autres universités montréalaises (2002-2005)
  • Conseillère au comité étudiant du Parti Québécois de l’Université du Québec à Trois-Rivières (2001-2002)
  • Membre de plusieurs associations de recherche professionnelles dont Association of Canadian College and University Teachers of English (ACCUTE), Canadian Association for Theatre Research (CATR), International Shakespeare Association (ISA), Shakespeare Association of America (SAA), Société Française Shakespeare (SFS), et Société québécoise d’études théâtrales (SQET) (depuis 2001)
  • Membre de l’Association des internautes souverainistes (AIS) (1997-1999)
  • Membre du Parti Québécois (depuis 1998)