J’ai fait ma sortie du placard en tant que lesbienne au début de la vingtaine. Depuis ce temps, j’ai toujours milité pour les droits de la communauté LGBTQ+. De 2002 à 2008, lorsque j’étais étudiante au doctorat et ensuite chercheuse postdoctorale à l’Université McGill, j’ai mené plusieurs luttes pour des droits LGBTQ+ sur le campus en tant que membre du « Equity Subcommittee on Queer People » : des toilettes publiques accessibles à tous, peu importe leur identité de genre; des cartes d’identité sans identification genrée; une nouvelle déclaration d’équité en matière d’emploi à l’embauche; un mécanisme de signalement des actes homophobes ou transphobes; etc. En tant que professeure à l’Université d’Alabama, j’ai été la présidente de l’association des professeurs et des employés LGBTQ+ de l’université et nous avons pris plusieurs initiatives destinées à aider nos étudiants.

Bien que la création de l’union civile par le gouvernement du Parti Québécois en 2002, suivi en 2005 de la modification par le gouvernement fédéral de la définition du mariage pour permettre aux couples de même sexe de se marier, ait réglé plusieurs problèmes pour la communauté LGBTQ+, il reste encore beaucoup de travail à faire.

Notamment, Carole Poirier, députée péquiste d’Hochelaga-Maisonneuve, a déposé le 17 mai 2017 le projet de loi 895 pour les personnes trans migrantes, mais le gouvernement libéral a refusé de l’étudier. Comme ce projet de loi est mort au feuilleton lorsque les élections ont été déclenchées, il va falloir le ramener à l’Assemblée nationale et nous battre de nouveau pour le faire adopter.

Pour les personnes aînées qui ont déjà fait leur sortie du placard plus tôt dans leur vie, la présomption d’hétérosexualité dans le réseau de la santé, et surtout des CHSLD, peut porter atteinte à leur dignité en les faisant rentrer dans le placard de nouveau. Afin d’éviter de telles situations et de respecter le parcours des aînés LGBTQ+, le Parti Québécois s’engage à :

  • Adapter les services publics, surtout ceux liés à la santé, aux réalités de la communauté LGBTQ+, en formant mieux et davantage d’intervenants.
  • Créer un groupe de travail visant à trouver des solutions permanentes reliées aux réalités des aînés LGBTQ+, y contribuer par l’éducation des organismes et organisations déjà existants.

Cette première mesure aidera également les personnes trans pour qui la fréquentation du réseau de la santé pose plusieurs grands défis.

Le soutien de la communauté LGBTQ+ va de pair avec nos valeurs en matière de laïcité. La laïcité sert non seulement à protéger l’égalité femmes-hommes, mais aussi à défendre des membres de la communauté LGBTQ+ qui, faut-il le rappeler, sont encore persécutés dans le monde au nom de la religion. Contrairement à mon adversaire d’une gauche trop souvent régressive, qui, au nom du multiculturalisme canadien, est passive devant l’intolérance religieuse, je vais défendre les valeurs progressistes léguées par la Révolution tranquille : la laïcité; l’égalité femmes-hommes; et les droits des personnes LGBTQ+. En matière de laïcité, le Parti Québécois s’engage à :

  • Inclure dans le programme d’immigration une partie consacrée à la cause LGTBQ+ pour sensibiliser les nouveaux arrivants au fait qu’au Québec, tous sont égaux et qu’en aucun cas l’intimidation ou le harcèlement envers la communauté LGBTQ+ ne seront tolérés, peu importe les croyances religieuses ou culturelles.

Depuis 1977, lorsque le gouvernement de René Lévesque a ajouté l’interdiction de la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle dans la Charte des droits et libertés de la personne du Québec, le Parti Québécois a toujours été le parti des personnes LGBTQ+. Vous pouvez lire tout ce que le Parti Québécois a fait pour faire avancer les droits LGBTQ+ dans cet article que j’ai publié dans le Huffington Post Québec le 17 mai 2018 à l’occasion de la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie.

Pour connaître les 10 engagements du Parti Québécois dans le combat pour les droits des personnes LGBTQ+, visitez https://pq.org/lgbtq/ .

Pour mieux connaître mon parcours et mes opinions personnelles sur des enjeux LGBTQ+, lisez mes réponses aux questions que le magazine Fugues a posées à tous les candidats LGBTQ+ ici : http://www.fugues.com/252153-7237-7356-article-qui-est-jennifer-drouin-.html .

Finalement, pour connaître les réponses du Parti Québécois aux 12 questions que le magazine Fugues a posées à tous les partis politiques, suivez ce lien : http://www.fugues.com/252134-article-la-position-des-partis-sur-les-enjeux-lgbtq-.html .